lunes, 13 de marzo de 2017

Carte de Visite. Photographie de Johnson 48 rue Vivienne Paris


No siempre internet nos facilita los datos necesarios para identificar a un fotógrafo.
Estas fotos llevan al dorso
  • Photographie de Johnson 48 rue Vivienne Paris 
pues bien haciendo búsqueda en internet encuentro que en este edificio estuvo, entre 1849-1856 uno de los grandes fotógrafos de la primera época de Paris como es Mestral

BNF Les monuments : la Mission héliographique, 1851

...........La commission des Monuments historiques confie à cinq illustres photographes l'inventaire. Le territoire est partagé entre Gustave Le Gray, Mestral, Édouard Baldus, Hippolyte Bayard et Henri Le Secq. Ils doivent photographier les édifices d'une particulière importance historique et architecturale ou nécessitant des restaurations urgentes.............


Mestral ?

Jean-Marie Voignier


Durant toute cette période, il occupe un local à Paris, au 48 de la rue Vivienne, où les services du cadastre notent sa présence à partir de 1849, jusqu’à 1856 au plus tard, année où il est remplacé par un des frères Mayer, de la célèbre maison Mayer et Pierson ; ceux-ci, qui occupaient déjà un autre local à cette adresse, sont par ailleurs installés 35, rue Louis-le-Grand, non loin de Théodore, le frère architecte, qui réside au 5 de cette rue. C’est à partir de cette année 1856, au moment où l’on perd sa trace sur Paris, qu’il reparaît à Rans où il est recensé comme « propriétaire».

A continuación uno de los estudios más reputados de la época, relacionado con el retrato, ocupa el mismo edificio.

Wikipedia

..........Il est resté célèbre pour sa collaboration photographique de 40 ans avec la comtesse de Castiglione avec laquelle il réalise près de 450 coportraits, dont des auto-portraits de ses pieds nus..
...Entre 1855 et 1862, période la plus brillante de l'atelier, toutes les personnes à la mode (la cour, l'aristocratie, la haute finance, actrices et musiciens) se pressent dans leur salon. Ils seront fournisseurs du Roi du Wurtemberg, du Roi du Portugal, et du Roi de Suède. À partir de 1862, la clientèle devient plus mêlée, et après 1866, tout à fait ordinaire.

Photographe de la comtesse de Castiglione

Sa rencontre avec la Comtesse de Castiglione a lieu en 1856. Il restera le photographe attitré de la Comtesse durant 40 ans. En 1867, Pierson expose son portrait en dame de cœur à la section française de photographie de l'exposition universelle de Paris

Mayer & Pierson Musée d' Orsay

Mayer Frères et Pierson
Maison Mayer et Pierson (L. Pierson successeur)

Mayer & Pierson
Lieux d'activité
entre 1856 et 1869 Paris Paris (75) France



Pues bien, este fotógrafo, Johnson ocupa el mismo edificio, en la misma época y no encuentro rastro sobre su obra.
  • ¿la competencia de estos grandes estudios en el mismo edificio fue la causa?
si es así, me pregunto
  • ¿como consiguió abrir en ese tiempo 1862 un estudio en el mismo edificio?. No debía ser, precisamente, barato y con una competencia enorme en el mismo lugar...
No lo sé, si dispone de algún dato no dude en informarme

No hay comentarios: