martes, 13 de junio de 2017

Links:les cahiers de l'École du Louvre. nº 10 Photographie: Maud Allera La photographie à la Librairie centrale des Beaux-Arts – Éditions Albert Lévy (1906-1936)


Les cahiers de l'École du Louvre. nº 10 Photographie

  • Aline Muller
    La production du lieutenant Edgard Imbert conservée à l’ECPAD
    The dark side of a photographic collection: the photographs of Lieutenant Edgard Imbert in the ECPAD
  • Assia Quesnel
    Cultural activism at the Centre Pompidou: photo-reportage exhibited (1977–1997)
  • Marine Benoit-Blain
    Franki Raffles, militant photographer: feminist photography in Scotland in the 1980s and 1990s
  • Chiara Agradi
    The aesthetic of Cy Twombly’s photographs and new ways of looking at his work
  • Victoire Lallouette
    From the field to Le Tour du monde: manufacturing remote images
  • Maud Allera
    Photography at the Librairie Centrale des Beaux-Arts – Éditions Albert Lévy (1906–1936)
    Es curioso como , a veces, uno encuentra datos que muchas veces buscó y no encontró.
    Siempre me había intrigado que existieran las ediciones Albert Levy que, aparentemente, no tenían relación con el fotógrafo que yo he estudiado a fondo del mismo nombre: Albert Levy.
    Pues bien este artículo aclara la historia de Editions Albert Levy ( ediciones de arte, muchos libros con fotografía dicho sea de paso) demostrando que, efectivamente, si bien coinciden en el nombre y, parcialmente en el tiempo ( Albert Levy fotógrafo fallece en 1931) no tienen nada que ver.
    ............La Librairie centrale des Beaux-Arts est une maison d’édition parisienne spécialisée dans les ouvrages d’histoire de l’art et d’arts décoratifs, notamment connue pour avoir édité la revue Art et Décoration à partir de 1897. Les publications de cette maison, dirigée par la famille Lévy, sont des sources majeures pour la compréhension des mouvements d’arts décoratifs au tournant des xixe et xxe siècles, et, au-delà, pour l’analyse de leur promotion par la photographie.


    ................Émile Lévy (1861-1916), qualifié de « photographe officiel du musée » des Arts décoratifs en 19151, élargit ses activités en prenant la direction du laboratoire de photographies de l’institution dès 1907 ; dans les années 1950, une partie des archives photographiques de sa maison d’édition est déposée au musée par son successeur et neveu, Albert Lévy (1891-1976). Ce fonds, composé de plaques de verre et de tirages, documente de nombreuses expositions, salons et réalisations architecturales. L’Exposition des Arts décoratifs et industriels modernes de 1925 y est particulièrement bien représentée. Seule grande exposition couverte par la Librairie centrale des Beaux-Arts entre 1919 et 1936, elle marque un temps fort dans la carrière d’A. Lévy qui diffuse largement les œuvres présentées. Bien que l’événement rencontre les faveurs du public, artistes et critiques nourrissent les débats sur l’ostentation luxueuse des pavillons, l’inadéquation des productions avec le mode de vie moderne et l’absence de programme social............................

No hay comentarios: